Pourquoi ce méditant pense que TM Together est mieux que des vacances normales

par | 5 mars 2019 | Cours

C'est à nouveau cette période de l'année ! Un moment où les jeunes méditants, les Sidhas et les enseignants de MT se réunissent pour un week-end de MT ensemble.

Pour ceux qui ne le savent pas, le week-end TM Together est un cours destiné aux jeunes méditants, Sidhas et enseignants de MT. L'objectif est d'approfondir l'expérience de la MT par des cycles d'asanas et de méditation en groupe - également appelés "rounding" - et de réunir de jeunes méditants qui vivent à proximité les uns des autres.

Le site prochain cours en mai sera le quatrième week-end TM Together de l'UEM, et chacun d'entre eux a été une expérience très spéciale.

Mais vous n'êtes pas obligés de me croire sur parole. J'ai parlé avec l'une de nos précédentes participantes au cours, Katrin Boland, pour entendre ce qu'elle avait à dire.

Dans l'interview, Katrin parle de la différence entre la méditation en groupe et la méditation seule à la maison, de ce qu'elle a ressenti en venant à MERU pour la première fois, et de la raison pour laquelle TM Together est une expérience si puissante.

Rebekah : Alors Katrin, peux-tu me parler un peu de toi ? D'où viens-tu et que fais-tu ?

Katrin : Je suis originaire d'Allemagne, mais je vis aux Pays-Bas depuis près de dix ans maintenant.

Je travaille en tant que représentant du service clientèle dans une entreprise qui vend des rouleaux de vinyle aux entreprises pour les mettre sur les voitures et sur les murs à des fins publicitaires.

Je prends les commandes là-bas, et je réponds aux questions des clients au téléphone, par courriel et sur le site web. C'est une belle équipe internationale et c'est agréable d'aider d'autres personnes, et pour l'instant, je suis heureuse de cela.

Quand avez-vous appris la MT ? 

Cela fait maintenant deux ans et demi. J'ai appris le TM aux Pays-Bas, à La Haye, où je vis.

Avez-vous suivi des cours d'arrondi avant de venir à MERU pour ce cours ?  

Oui, j'ai déjà fait un cours d'arrondi. C'était à Lelystad, qui est un village Sidha dans le nord de la Hollande. C'était un long week-end, comme celui de TM ensemble, plus ou moins.

En général, ressentez-vous une grande différence lorsque vous méditez seul(e) et lorsque vous méditez en groupe ?

Oui, sans aucun doute. C'est une sorte de connexion avec les gens avec qui je médite. Mais tout le repos profond et les effets que l'on ressent normalement quand on médite, ils sont encore plus profonds, renforcés.

Comment avez-vous entendu parler du cours TM Together à MERU et qu'est-ce qui vous a décidé à venir ?

Je pense que j'ai dû le lire comme une annonce dans la newsletter néerlandaise de TM.

J'avais déjà suivi ce premier cours d'arrondi dans le village Sidha, à Lelystad. J'ai également participé à d'autres méditations de groupe, bien sûr, et j'ai suivi d'autres cours sur les asanas du yoga, ainsi que le cours de lecture de l'impulsion personnelle à Lelystad.

J'étais toujours le plus jeune participant.

Je me demandais si c'était une sorte de passe-temps pour les personnes âgées. J'étais toujours curieux de savoir s'il existait d'autres jeunes.

Et quand j'ai lu l'article sur le week-end TM Together, j'étais tellement curieuse. Je me suis dit qu'il fallait que j'y aille parce que je voulais rencontrer des gens de mon âge qui pratiquaient la MT. J'étais curieux de savoir comment ils étaient, s'ils étaient des jeunes gens "normaux"... J'étais simplement curieux. 

Est-ce vraiment un passe-temps pour les personnes âgées ? Est-ce quelque chose d'étrange à faire pour ma génération ? 

Les participants du week-end TM Together d'avril 2018 posant pour une photo.

C'était votre première visite à MERU ?

J'y étais déjà allé une fois. C'était pour une journée portes ouvertes en 2016. Et je me promenais un peu sur le campus et je regardais tous les stands.

Mais c'était le premier cours auquel je participais.

Parfois, à MERU, nous oublions ce que c'est pour d'autres personnes, des " étrangers ", de venir sur le campus pour la première fois. Vous souvenez-vous de ce que vous avez ressenti lorsque vous êtes entré sur le campus ?

Oui, c'est un sentiment très spécial.

Lorsque vous venez de... disons du "monde extérieur", que vous vivez dans une ville normale, que vous avez un travail normal, c'est vraiment comme si vous entriez dans un autre monde.

On ressent immédiatement la paix et le calme qui y règnent, c'est vraiment agréable. C'est très réconfortant. Vous êtes immédiatement dans un autre monde, comme si vous étiez en vacances, mais encore plus agréable que des vacances normales.

Vous êtes immédiatement dans un autre monde, comme si vous étiez en vacances, mais encore plus agréables que des vacances normales. 

Quels ont été les moments forts du week-end ?

Le premier moment fort a été sans aucun doute la méditation dans la maison de Maharishi. Pour moi, c'était la première fois que j'entrais dans la maison de Maharishi. Il y règne une autre atmosphère, c'est plus spécial, et méditer là-bas a été une expérience formidable.

Et puis, il y a eu le groupe de personnes que j'ai rencontrées là-bas. C'était vraiment agréable d'apprendre à les connaître, de passer du temps ensemble et d'échanger nos expériences de méditation et autres.

Vous souvenez-vous de ce que vous avez ressenti après la formation ? Avez-vous eu l'impression de pouvoir emporter quelque chose avec vous après le cours ?

Oui, j'étais très détendue. C'est vraiment comme si j'avais été en vacances. On se sent profondément reposé.

Mais ce sont aussi les personnes que j'ai rencontrées qui m'ont beaucoup inspirée... beaucoup de nouvelles impressions. Cela m'a vraiment confortée dans ma propre pratique et j'ai pensé : "Oh, c'est vraiment une bonne chose à faire".

C'est agréable de voir que vous êtes connecté avec tant de personnes dans le monde, que vous faites partie d'une plus grande communauté, d'un plus grand mouvement.

Parce que parfois, quand on médite à la maison, on peut avoir une période qui n'est pas si facile, et on se dit "Est-ce que ça marche vraiment, est-ce que ça fait vraiment quelque chose ?". Parfois on a des doutes, et donc aller aux méditations de groupe est toujours rassurant.

'Parfois, quand on médite à la maison, on peut avoir une période moins facile, et on se dit "Est-ce que ça marche vraiment, est-ce que ça fait vraiment quelque chose ?". Aller aux méditations de groupe est toujours rassurant.'' 

Les participants profitent de la bonne nourriture après un week-end d'arrondissements.

 Par la suite, vous êtes revenu plusieurs fois pour suivre des cours. Qu'est-ce qui vous a donné envie de revenir ?

Oui, c'est vrai. J'ai passé un si bon moment là-bas.

Bien sûr, méditer et faire le programme ensemble est déjà une chose très agréable à faire.

Mais aussi le lieu, le campus, au sein de la nature. C'est un endroit vraiment paisible et, bien sûr, les gens que j'ai appris à connaître, que j'ai pu rencontrer à nouveau et avec qui j'ai passé du temps, m'ont fait revenir.

 

A propos de l'auteur

Rebekah Mays est originaire d'Austin, Texas, et vit actuellement aux Pays-Bas. Elle est ravie de travailler en tant que directrice du contenu de MERU, et son objectif est d'aider à rendre les vastes connaissances de Maharishi plus accessibles aux personnes de tous les pays, de tous les âges et de tous les milieux.

 

Intéressé par la connaissance de la conscience ? Restez au courant des cours, des assemblées et des autres possibilités offertes par MERU grâce à notre bulletin mensuel.

fr_FRFrançais