Comment l'équipe du bureau des cours de l'UEM a gardé les pieds sur terre en 2020

par | Déc 1, 2020 | Blog, Cours

L'année 2020 a été pour le moins inhabituelle !

Tout au long de l'année, nous avons dû nous adapter à de nombreuses situations, qu'il s'agisse de notre façon de faire les courses, de passer du temps avec nos amis ou de travailler.

C'est pourquoi nous avons voulu profiter de cette occasion non seulement pour vous présenter certaines des personnes travaillant dans l'équipe du bureau des communications et des cours, mais aussi pour leur permettre de partager avec vous la manière dont elles se sont adaptées et ont gardé leur calme cette année.

Commençons par moi !

Faire des promenades matinales et des randonnées le week-end m'a vraiment aidée à rester calme et à me connecter à la nature".

Quel est votre nom ?

Je m'appelle Declan.

Que faites-vous chez MERU ? 

Je suis rédacteur de contenu chez MERU. Cela signifie que je suis l'une des personnes responsables de la promotion des cours de MERU. Les courriels que vous lisez pour promouvoir nos cours, les messages Facebook que vous avez vus, le contenu du site web - j'ai participé à leur élaboration. En outre, comme tout le monde à l'UMEP, j'aime suivre le programme de MT à l'UMEP dans une communauté de méditants. 

Comment avez-vous trouvé l'adaptation au travail à domicile ?

L'adaptation au travail à domicile a été étrange. Je ne travaillais à MERU que depuis moins d'un mois lorsque le premier verrouillage a été mis en place. J'ai trouvé cela difficile au début, mais cela a été rendu plus facile par le fait de faire partie d'une équipe et d'une communauté qui me soutiennent. Maintenant, j'ai l'impression de travailler aussi bien que je le ferais au bureau, à la maison ; c'est devenu la nouvelle normalité.

Qu'avez-vous fait pour garder les pieds sur terre cette année ?

Nous avons la chance, ici à MERU, d'être nichés dans les bois du parc national De Meinweg. C'est formidable car nous avons de nombreuses promenades dans la nature juste à côté de chez nous. Faire des promenades matinales et des randonnées le week-end m'a vraiment aidé à rester calme et connecté à la nature. Parler à mes amis et à ma famille, le plus souvent virtuellement, mais aussi en personne lorsque c'est possible, m'a vraiment aidée à rester sociale pendant cette période inhabituelle. Bien sûr, la méditation m'a beaucoup aidée avec tous les changements qui ont eu lieu cette année. 

Avez-vous des objectifs pour la nouvelle année ? 

En général, sortir davantage. Passer du temps avec les autres, rencontrer de nouvelles personnes et explorer des endroits. Cette année m'a permis de réaliser que je ne suis pas aussi introverti que je le pensais.

Beaucoup de programmes, de connaissances et d'aide à la communauté m'ont permis d'être heureuse, saine d'esprit et de garder les pieds sur terre cette année.

Quel est votre nom ? 
Je m'appelle Lewis.

Que faites-vous chez MERU ? 

Je travaille à MERU, au bureau des cours, en tant qu'assistante administrative. Je suis le premier port d'appel lorsque vous cherchez à vous inscrire à un cours, ou si vous avez besoin d'aide pendant que vous en suivez un. Je m'assure que chacun dispose de toutes les informations dont il a besoin avant le cours, et je recueille et rassemble tous les commentaires sur le cours par la suite. J'édite également les vidéos en ligne et les télécharge sur la plate-forme en ligne. C'est un peu plus que cela, mais cela suffit pour l'instant.

Comment avez-vous trouvé l'adaptation au travail à domicile ?

J'ai rejoint le bureau des cours en septembre, et c'est donc la première fois que je travaille à domicile ces deux dernières semaines. J'aime travailler sur le campus, car il y a un point central et les tâches ont tendance à s'enchaîner de manière fluide. Cependant, j'ai pu m'installer à la maison sur un joli poste de travail donnant sur la forêt, et c'est dans la forêt que j'ai tendance à me rendre à l'heure du déjeuner.

Qu'avez-vous fait pour garder les pieds sur terre cette année ?

Cette année, lorsque le verrouillage est arrivé, j'étais occupée à travailler à la télévision en Écosse, c'était donc un grand changement. J'ai immédiatement rejoint un programme de groupe en ligne avec d'autres Sidhas du Royaume-Uni, ce qui me donnait l'impression de suivre un programme dans un grand groupe. J'ai suivi quelques cours, la Connaissance totale, parties 1 et 2, la formation d'instructeur de yoga Maharishi Asana et le programme de formation de l'école de yoga Maharishi. Introduction à l'Ayurvéda Maharishi où l'on m'a suggéré l'Amrit Kalash et l'Ashwagandha comme compléments possibles pour un équilibre en ces temps. J'ai trouvé qu'ils fonctionnaient remarquablement bien, et qu'ils complétaient mon programme, donc c'était un ajout très opportun à ma routine. Je me suis également impliquée dans ma banque alimentaire locale en tant que coordinatrice des stocks, négociant les livraisons et les collectes avec les principaux supermarchés. C'était un défi, compte tenu des pénuries alimentaires de l'époque. Les nombreux programmes, les connaissances et l'aide apportée à la communauté m'ont permis d'être heureuse, saine d'esprit et de garder les pieds sur terre cette année.

Avez-vous des objectifs pour la nouvelle année ?

J'aimerais sortir et explorer un peu l'année prochaine, et rencontrer de nouvelles personnes car je me suis sentie un peu enfermée cette année ! Je travaille à la formation de professeur de MT, mais j'aimerais passer un peu de temps en Inde, à Rishikesh et dans l'Himalaya, et rejoindre un groupe Purusha au Brahmasthan, si quelqu'un me sourit.

J'ai pu suivre le cours de yoga Maharishi en ligne, qui était comme une mini retraite, et j'essaie aussi de courir régulièrement pour rester en forme, prendre l'air et être dans la nature, ce qui a été un bon moyen pour moi de rester stable et en bonne santé cette année.

Quel est votre nom ?

Je m'appelle Rebekah Mays. 

Que faites-vous chez MERU ? 

Je suis rédacteur de contenu chez MERU, et je travaille également pour la Fondation Maharishi Internationale. Je travaille pour MERU depuis un peu plus de trois ans maintenant. J'ai travaillé sur toutes les communications émanant du bureau des cours, afin de les numériser et de faire passer le message à un plus grand nombre de personnes.

Comment avez-vous trouvé l'adaptation au travail à domicile ?

D'une certaine manière, le travail à domicile m'a bien convenu, car je suis un peu introverti de nature et cela ne me dérange pas de rester à l'écart des endroits animés, mais il est certain qu'après plusieurs mois, un peu plus de changement de décor serait agréable !

Qu'avez-vous fait pour garder les pieds sur terre cette année ?

Pour moi, le plus grand défi de cette année a été de ne pas pouvoir voyager beaucoup, et surtout de ne pas pouvoir voir ma famille qui vit aux États-Unis. Cours international pour jeunes méditantsqui est un cours d'arrondi. Je n'ai pas pu faire ces choses cette année, donc j'ai essayé d'être aussi régulier que possible avec mon programme de MT, et le programme de MT-Sidhi que je fais aussi. En plus de cela, j'ai pu suivre les cours de Cours de Yoga Maharishi en ligneEn outre, j'essaie de courir régulièrement pour rester en forme, prendre l'air et être dans la nature, ce qui m'a permis de rester stable et en bonne santé cette année.

Avez-vous des objectifs pour la nouvelle année ? 

J'ai beaucoup d'objectifs pour cette nouvelle année. L'un d'entre eux est que j'ai été inspirée de reprendre mes projets d'écriture créative. Je travaille donc sur un livre et j'aimerais le terminer d'ici la fin de l'année prochaine. J'espère aussi pouvoir suivre le cours de formation des enseignants de MT en Thaïlande, s'il a lieu comme d'habitude l'année prochaine. Et je travaille aussi à devenir une citoyenne néerlandaise, puisque je vis ici aux Pays-Bas. J'ai donc beaucoup d'objectifs pour la nouvelle année. vous pourrez me revoir dans un an pour voir si j'ai tout accompli.

Cette année a été la preuve évidente que, parfois, les choses ne sont pas entre nos mains, quels que soient nos efforts ou notre désir de les réaliser.

Quel est votre nom ?

Je m'appelle Dajana.

Que faites-vous chez MERU ?

Je travaille actuellement en tant que gestionnaire d'événements pour tous nos événements en ligne. J'ai également participé à l'organisation de certains événements en résidence ici à MERU au cours des derniers mois. Outre l'organisation d'événements, j'ai également travaillé en étroite collaboration avec l'équipe pour améliorer nos systèmes existants.

Comment avez-vous trouvé l'adaptation au travail à domicile ?

Un défi. J'ai obtenu mon diplôme de TTC en février 2020 et je suis venu quelques semaines pour visiter MERU et traduire quelques documents en albanais. Mes projets d'enseigner dans mon pays d'origine ont été balayés à cause de la situation de Covid-19. Heureusement, je me suis à nouveau impliqué dans le bureau des cours où le travail est constant. J'ai immédiatement eu des choses à faire, mais le fait de me retrouver isolée après 6 mois de TTC a été extrêmement difficile pour moi. Comme la situation devenait plus permanente, j'ai dû laisser tomber ce que j'avais prévu et tirer le meilleur parti de ce qui s'est passé en 2020. Je dois dire que je pourrais même aimer travailler à la maison maintenant ! J'ai trouvé un bon rythme pour coordonner ma vie à la maison et mon travail, et avec l'hiver qui arrive, cela devient très confortable.

Qu'avez-vous fait pour garder les pieds sur terre cette année ?

Programme régulier (y compris les asanas de yoga). Pauses régulières (même de 5 minutes) devant l'écran. De longues promenades après le déjeuner ou le soir. Un bon système de soutien à la maison a également aidé.

Avez-vous des objectifs pour la nouvelle année ?

Laisser tomber les attentes. Cette année a été la preuve évidente que, parfois, les choses ne sont pas entre nos mains, quels que soient nos efforts ou notre désir de les réaliser.

Portrait de Miryam Lopez, à Rishikesh.

'AL'appréciation de tout ce que j'ai et de chaque petite chose rend ma vie plus facile, meilleure et agréable à bien des égards. Cela m'a vraiment aidé à traverser la pandémie avec le sourire et beaucoup d'amour dans mon cœur.

 Quel est votre nom ?

Je m'appelle Miryam López.

Que faites-vous chez MERU ? 

Sensibilisation.

Comment avez-vous trouvé l'adaptation au travail à domicile ?

J'avais l'habitude de travailler à domicile auparavant, mais en combinant cela avec de nombreux voyages internationaux et la participation à divers événements. Mais ensuite, l'enfermement est arrivé ! C'était très dur pendant un certain temps : 50 jours de confinement strict en Espagne sans même pouvoir sortir se promener ; rester assis pendant des heures sur l'ordinateur et ne voir ses collègues que par vidéoconférence de temps en temps... Après que les choses se soient un peu calmées, c'est devenu plus facile, mais je suis toujours une personne sociable et j'ai hâte de pouvoir voyager et rencontrer mes nouveaux collègues en personne.

Qu'avez-vous fait pour garder les pieds sur terre cette année ?

En plus, bien sûr, de la pratique de la Programme TM-Sidhi Régulièrement, de longues promenades dans la nature m'ont beaucoup aidé, ainsi que le fait de passer plus de temps avec mes proches, en particulier mon père et ma mère. Cela peut sembler un cliché, mais apprécier tout ce que j'ai et chaque petite chose rend ma vie plus facile, meilleure et agréable à bien des égards. Cela m'a vraiment aidé à traverser la pandémie avec un sourire sur le visage et beaucoup d'amour dans mon cœur. 

Avez-vous des objectifs pour la nouvelle année ? 

Dès que les choses s'amélioreront, j'ai l'intention de me rendre à MERU et d'y rester quelques semaines afin de pouvoir échanger avec mes collègues en personne. Et aussi, faire un programme de groupe !

Je prévois également un voyage aux États-Unis pour rendre visite à ma sœur et à ma nièce, et rester quelques semaines à Fairfield pour faire le tour du Dôme ; également un voyage tant attendu à Bali. Autre objectif : planter les graines pour construire une maison Vastu à la campagne (ou à la plage) en Espagne. C'est passionnant !

Portrait de Miryam Lopez, à Rishikesh.

De fréquentes visites dans les magnifiques parcs et lacs de Berlin m'ont également beaucoup aidé au début, tandis que la décision de passer l'été en Grèce (d'où je suis originaire) et de travailler à partir de là m'a définitivement rechargé, comme le font toujours le soleil et la mer !".

Quel est votre nom ?

Je m'appelle Odysseus.

Que faites-vous chez MERU ?

Je suis graphiste à MERU, mais je travaille à distance depuis Berlin où je vis. Je suis essentiellement chargée de rendre les choses jolies et de contribuer ainsi à la promotion de MERU et de ses cours. De nouvelles pages d'accueil sur le site Web, des bulletins d'information et des courriels, des messages sur Facebook - j'ai participé à la conception de tous ces éléments !

Comment avez-vous trouvé l'adaptation au travail à domicile ? 

Je travaillais déjà à domicile avant la pandémie, donc heureusement je n'ai pas vraiment eu à m'adapter à cela. J'ai toujours aimé travailler de cette façon et je suis heureuse que d'autres personnes voient aussi certains des avantages du travail à domicile !

Qu'avez-vous fait pour garder les pieds sur terre cette année ? 

La constance dans la méditation quotidienne a été déterminante pour ne pas perdre pied, tout comme le fait d'avoir la chance de partager ces moments intéressants avec mon adorable partenaire et d'éviter ainsi de me sentir trop seule. De fréquentes visites dans les magnifiques parcs et lacs de Berlin m'ont également beaucoup aidée au début, tandis que la décision de passer l'été en Grèce (d'où je suis originaire) et de travailler depuis ce pays m'a définitivement rechargée, comme le font toujours le soleil et la mer ! Enfin, j'ai organisé des activités créatives à la maison et de petites réunions d'amis tout au long de l'année, ce qui m'a également beaucoup aidé.

Avez-vous des objectifs pour la nouvelle année ?

Je dirais de prendre plus de temps pour être créatif de manière plus personnelle, en faisant plus d'art, de musique, et de belles choses inutiles qui me rendent heureux, en les partageant avec les gens que j'aime !

Commencez 2021 calmement

Rejoignez-nous en ligne pour notre Retraite hivernale virale 30 décembre - 3 janvierpour commencer la nouvelle année avec un repos profond et des connaissances inspirantes.

En outre, MERU propose toute une série d'événements et de cours permettant de plonger dans le savoir de Maharishi en 2021. N'oubliez pas de vous inscrire pour recevoir plus d'informations ici..

A propos de l'auteur

Declan Godfrey est originaire de Grimsby, en Angleterre, et vit actuellement aux Pays-Bas. Il est ravi de rejoindre l'équipe de communication de MERU en tant que rédacteur de contenu. Son objectif est de faire connaître à tous la connaissance étendue de Maharishi.

La connaissance de la conscience vous intéresse ?

Restez au courant des cours, des assemblées et des autres possibilités offertes par MERU grâce à notre bulletin d'information mensuel.

fr_FRFrançais